Plusieurs facteurs peuvent empêcher un œil et la vision de se développer normalement. Les problèmes majeurs de vision innés ou acquis entre 6 mois et 6 ans (de 9 à 33% des enfants), la présence d’opacités comme les cataractes congénitales ou de maladies oculaires (1 %) ou un mauvais alignement des yeux (strabisme – 4% ) sont autant de facteurs qui conduiront au développement d’un œil amblyope (paresseux – 3%) et potentiellement de l’absence d’une vision en 3 dimensions (5%). Près du quart des enfants de moins de 6 ans ont un problème oculaire ou visuel; pourtant à peine 15 % consultent annuellement leur optométriste ou leur ophtalmologiste.

Lorsqu’un problème de vision ou de la santé de l’œil qui menace le développement est découvert, il doit être immédiatement traité, soit par lentilles (lunettes), exercices (orthoptique) et/ou chirurgie.

Il est important que tout se fasse avant l’âge de 6 à 9 ans puisque par la suite, la neurologie ne peut plus se développer adéquatement et les défauts de vision d’un œil, l’amblyopie ou les anomalies de la vision binoculaire (vision en profondeur) demeurent permanents.

Ce facteur est important à considérer en perspective de la réussite scolaire de l’enfant et de son choix éventuel de carrière puisque plusieurs métiers demandent d’avoir une vision binoculaire parfaite (policier, pompier, conducteur de camions lourds, pilote d’avion, certains travaux en électronique, etc.). Une mauvaise vision n’explique pas à elle seule les problèmes d’apprentissage mais elle empêche la réalisation de tout le potentiel de l’enfant.

Aller au haut